Les revenus

 

Chez AASTI, les hébergés sont de véritables décideurs et ont accès aux mêmes choix de rétrocession de leur chiffre d’affaires que tout autre chef d’entreprise. Ils peuvent donc opter entre 3 formes de rétrocession : 

  • Option 1 : rétrocession sous forme de rémunération soumise à cotisations.
  • Option 2 : rétrocession sous forme de rémunération soumise à cotisations + bénéfices
  • Option 3 : rétrocession sous forme de bénéfices uniquement

 

Option 1 : L’intégralité des sommes encaissées est rétrocédée après déduction des frais de gestion et des cotisations sociales (environ 42%)

Option 2 : En fonction de la situation personnelle et des souhaits du professionnel hébergé, une part du chiffre d’affaires est consacrée à une rétrocession sous forme de rémunération soumise à cotisations ; le solde est rétrocédé sous forme de bénéfices.

Option 3 : L’intégralité des sommes encaissées est rétrocédée après déduction des frais de gestion et des taxes (11%) sous forme de bénéfices.

IMPORTANT ! Non soumis aux cotisations sociales, les bénéfices ne permettent pas l'ouverture de droits sociaux tels que couverture santé ou trimestres de retraite.  Ils sont en revanche cumulables avec toute autre source de revenus : salaire, allocations Assédic, pension invalidité, pension retraite etc...

 

Nos diverses options de rétrocessions : avantages et inconvénients ?

Opter pour une rétrocession sous forme de bénéfices présente l’avantage évident d’une augmentation significative du pouvoir d’achat. En effet, ils sont uniquement soumis aux taxes : 11% contre environ 42% pour les cotisations sociales. Toutefois, n’oublions pas que l’absence de cotisation génère l’absence d’ouverture des droits sociaux correspondants (sécurité sociale, retraite).

AASTI étudie avec le professionnel hébergé la forme de rétrocession la plus adaptée à sa situation personnelle et à ses attentes.

 

Déduction des dépenses et des frais professionnels :

Les dépenses professionnelles sont toutes les charges liées à l’activité : téléphone, publicité, cartes de visite, consommables bureautiques ou informatiques, produits, fournitures, logiciels, matériel…etc.

Les frais professionnels regroupent les dépenses de déplacements (frais kilométriques, péages, stationnements), hébergement, restauration…etc.

AASTI rétrocèdera à l’hébergé les dépenses engagées, par prélèvement sur le chiffre d’affaires encaissé avant de procéder au calcul des cotisations sociales et des taxes.

 

 

AASTI - portage entrepreneurial